Project Description

  • Jean-Marc Le Stunff
 
  • La photographie a toujours été ma passion. Je n’ai jamais cessé de photographier mon environnement, presque chaque jour, depuis mon adolescence. L’écologie a fait partie intégrante de mon éducation politique, j’ai grandi avec Tchernobyl, l’Amoco Cadiz, l’Erika et le changement climatique.
  • La question politique écologique ainsi que mon obsession artistique ont été pour moi une évidence.
  • La série de photos présentée cette année dans le cadre des Focales, est le fruit d’un travail réalisé en 2019 juste avant la pandémie de Covid. Elle pose un regard graphique et artistique sur les transformations des paysages qui m’entourent. Mes photos ne sont pas le témoin d’un désastre écologique que je viendrais documenter, elles laissent, au contraire, entrevoir un futur aux prises avec les questions écologiques.
  • Je laisse un temps de pose assez long et le photographie par balayage, ces réglages agissent sur la représentation du réel, ce qui passe devant moi est incertain, défait en quelque sorte, mais plus intense. Je privilégie moins la visibilité de l’action que le déchiffrement par le spectateur : percevoir plutôt que voir, entendre plutôt que comprendre. Je tords le réel pour atteindre une expression vive, interrogative et troublée. J’y montre des textures qui glissent vers un ailleurs extraordinairement incertain. Je dirais que cette série est une vision poétique du désastre à venir.
 
     

Project Details

  • Édition

    ETEL

  • Localisation

    18 mai 2021